Le Badminton

HISTOIRE

Un jour de 1873, des officiers anglais revenus des Indes sont réunis dans le château du Duc de Beaufort. Le champagne favorisant les souvenirs communs, ils en viennent à évoquer le jeu indien du « Poona » qui se pratiquait avec une raquette et une balle légère. Pour faire passer ce repas par trop arrosé, ils se mettent en tête d’y jouer. N’ayant pas de balle sous la main ils utilisent un bouchon de champagne dans lequel ils fixent quelques plumes. Une fois dégrisés, amusés et séduits par leur trouvaille, ils font connaître ce jeu sous le nom du château où il est né : Badminton.

Quatre ans après cette mémorable beuverie, ils édictent les premières règles du jeu, ainsi comme pour le tennis et bien d’autre sports, ces personnages vont s’approprier la paternité d’un jeu qu’ils n’ont en fait pas inventé. En effet, il y a plus de 2000 ans les Chinois et surtout les Chinoises jouaient déjà au volant. Les Japonais et les Incas aussi. En Europe au 17 ème. siècle la reine Christine de Suède aimait passionnément ce jeu, elle provoqua un scandale en prenant pour partenaire le savant Bochart qui dut quitter manteau et perruque pour pousser le volant.

En France, on trouve trace de ce jeu dans des gravures de la fin du 17ème siècle et dans un tableau de Chardin datant de 1741. Jeu de cours pendant des années, il devint peu à peu très populaire, avec un nom différent selon les provinces; « Grièche » en Anjou car garni des plumes de la Pie-grièche, « Picandeau » dans le Lyonnais parce que les plumes étaient alternées noires et blanches, le plus souvent « Coquantin » car le volant était garni de plume de coq.

Il y a encore un siècle , le badminton passait pour un jeu de plage ou un sport de « fillette ». Malheur aux hommes qui le pratiquait, leur virilité devait être bien défaillante. Il aura fallu que la France se tourne vers l’étranger, notamment les pays de l’Europe du Nord et d’Asie où le Badminton est presque le sport national, pour qu’il sorte de son cocon et connaisse chez nous une croissance exponentielle. En 10 ans le nombre de pratiquant a augmenté de 584% !!!

L’International Badminton Federation – I.B.F. – est fondée en 1934 par neuf pays dont la France, actuellement c’est plus de 100 pays qui sont affiliés à cette fédération, ce qui a conduit le comité olympique a inscrire le badminton aux Jeux depuis 1992 à Barcelone, après avoir été en démonstration à Séoul.

Enfin le badminton cumule autant d’atouts ludiques qu’économiques. Accessible à tous les niveaux en raison de sa rapidité d’apprentissage des gestes élémentaires, à tous les ages et à tous les sexes, il nécessite peu de place, peu d’argent, peu de matériel. Qui plus est, il développe chez ses pratiquants une panoplie de qualités; l’adresse, la vivacité, les capacités athlétiques, l’intelligence tactique, la solidité mentale.

INTRODUCTION

Ce sport se pratique soit en simple soit en double, sur un terrain de 13.40 m x 6.10 m, avec un filet à 1.55 m. Très ludique et très accessible aux débutants, facile d’apprentissage, le Badminton devient très vite physique, technique et demande de réelles qualités mentales lorsqu’on le pratique en compétition.

Premier sport pratiqué dans le cadre scolaire UNSS, cette activité rencontre un vrai succès auprès des jeunes, la progression est constante sur le plan national (en moyenne 10% / an). Présent dans le Top 20 des sports les plus pratiqués en France, le Badminton est dans certains pays d’Asie le sport populaire n°1, ce qui explique une certaine domination au plan mondial des ces pays …

LE TERRAIN

En simple, le service doit être réalisé en diagonale, dans la « zone de service en simple », au cours du jeu le terrain de simple ne comprend pas les couloirs de double; En double, le service est à réaliser en diagonale comme en simple dans la « zone de service en double », pendant le jeu la totalité du terrain est disponible.

LE MATERIEL

Les raquettes de badminton sont majoritairement en composite, carbone, graphite, avec un poids moyen de 90gr et un cordage tendu entre 7 et 13 Kg.

Il existe 2 types de volants pour pratiquer le Badminton :

  • Les volants en plastique pour les débutants, les loisirs et les compétiteurs non classés.
  • Les volants en plume pour les joueurs classés dans toutes les compétitions officielles, du niveau départementales à internationales.

Le comportement des volants en plume est supérieure à celui des volants plastique, mais ils sont plus fragile, plus cher à l’achat et sont plus sensibles aux erreurs techniques, il est donc nécessaire d’avoir un niveau de pratique minimum pour apprécier et justifier l’utilisation de volants en plume.

La vitesse d’un volant de badminton sur un smatch (sortie de raquette), peut aller jusqu’à 493 km/h (record 2013), pour un poids de seulement 5gr !

LES REGLES

  • Set au meilleur des 21 points en simple, double et mixte, homme et femme.
  • Un match se gagne en 2 Sets gagnants (donc 3 Sets maximum dans un match).
  • Tous les points comptent (pas seulement ceux marqués au service).
  • En cas d’égalité à 20-20,  2 points d’écart jusqu’à 29-29 où le vainqueur du point suivant gagne le set.
  • Changement de demi-coté des joueurs à chaque point marqué, en sachant que le match commence à droite.
  • Le service est réalisé en diagonale, et le volant doit arriver dans la zone de service pour qu’il soit valide.
  • En double et en simple, un seul service par équipe.
  • Reprise du service lors d’une faute de l’adversaire.
  • Le coté du service est fonction de la parité du score : pair à droite, impaire à gauche.
  • Au 3ème set, changement de côté à 11 points.
  • Pas d’arrêt pendant les sets sauf à 11 points (60 secondes) et à la fin du set (120 secondes).

Ceci est une synthèse des règles du jeu, voir la rubrique règles complètes ou simplifiées pour plus de détails.